17 juillet 2014

L'armée de soldats en terre cuite à Xi'an

Plan rapproché de l'armée de soldats en terre cuite à Xi'an

Tous les touristes en Chine semblent tôt ou tard converger vers Xi'an qui marquait autrefois le point de départ de la route de la Soie. Certains, comme moi, viennent ici pour gravir l'impressionnant mont Hua, situé à une centaine de kilomètres plus à l'est et qui sera le sujet d'un prochain article. Mais ce qui attire les foules jusqu'ici, et ce dont je veux vous parler aujourd'hui, c'est cet immense site archéologique dont l'existence fut un secret pendant plus de 2000 ans.



La folle histoire du plus grand mausolée en Chine

Fier d'être le fondateur du premier empire unifiant la Chine au IIIe siècle avant J.-C., l'empereur Qin décida de son vivant de se faire construire un mausolée à son image. Plus de 700 000 ouvriers travaillèrent ainsi durant de nombreuses années à la construction du tombeau voué à devenir non seulement un des plus grands mais aussi un des plus audacieux et des plus inusités qui soit.

Situé sous une colline artificielle, le mausolée une fois terminé était une véritable réplique miniature du palais et de l'Empire. Il contenait des trésors, des rivières remplies de mercure et un plafond incrusté de perles précieuses représentant les étoiles (c'est ce qu'on appelle avoir des idées de grandeur !).

À sa mort en 210 avant J.-C., l'empereur Qin y fut donc conduit pour son dernier repos. Mais comme si ce n'était pas assez, on emmena avec lui ses 48 concubines, toutes enterrées vivantes à ses côtés, de même que les principaux ouvriers, emmurés vivants eux aussi afin d'éviter que le moindre détail concernant la construction du mausolée ne soit révélé (ils y sont allés un peu fort quand même, vous ne trouvez pas ?).

Mais ce n'est pas tout !


Plus de 6000 soldats veillent sur l'empereur depuis plus de 2000 ans

En 1974, un paysan qui creusait un puit à 1500 mètres du mausolée fit une découverte surprenante. Tout le village fut contraint de déménager et les fouilles révélèrent plusieurs fosses contenant une armée de plus de 6000 guerriers et chevaux en terre cuite grandeur nature. Sans doute étaient-ils destinés à accompagner l'empereur Qin dans l'au-delà !

Des milliers de généraux, de soldats, d'archers, d'arbalétriers, de chevaux et de chars se trouvaient soigneusement disposés. Et ce qui est d'autant plus impressionnant, c'est que chaque guerrier était unique par sa taille, sa chevelure ou encore l'expression de son visage !

À l'origine, les guerriers étaient peints de couleurs vives qui malheureusement s'estompent au contact de l'air. C'est pourquoi les travaux d'exhumation furent interrompus et que la majeure partie des soldats demeure enfouie en attendant que l'on découvre de nouveaux procédés. Par contre, une équipe d'archéologues s'affaire toujours à reconstituer certaines oeuvres à partir des pièces retrouvées (on peut d'ailleurs les voir au travail certains jours).


Visiter l'armée de terre cuite

  • Le mausolée et l'armée de terre cuite se situent à environ une heure de la ville de Xi'an. On peut y aller en transports publics mais on a préféré partager un taxi avec un autre couple tellement la queue à l'arrêt de bus était longue.
  • C'était jour férié lors de notre visite (ce qui explique la longue queue à l'arrêt de bus). Mon premier conseil : évitez les jours fériés ! Il y avait tellement de monde que la visite fut désagréable. Imaginez lorsque vous devez jouer des coudes pour avancer ou encore pour prendre une photo !
  • Au total, trois fosses et un petit musée sont ouverts aux visiteurs. Mais c'est la fosse no 1, protégée par un immense hangar, qui est la plus grande et la plus impressionnante avec les quelque 2000 soldats qu'elle renferme. Aussi est-il conseillé de terminer par celle-ci !
  • L'entrée coûte 150 yuans et la visite dure environ 2 heures. Je vous conseille de prendre un guide pour 150 yuans supplémentaires.
  • L'intérieur du mausolée en tant que tel ne se visite pas. Même les archéologues ne l'ont jamais exploré. Superstition ou peur (on raconte que le mausolée serait truffé de pièges et d'armes à déclenchement automatique) ? Toujours est-il que des tests récents ont révélé des taux extrêmement élevés de mercure dans le sol entourant le mausolée (vous souvenez-vous de ces rivières de mercure dont j'ai parlé précédemment ?).

Armée de soldats en terre cuite à Xi'an
Armée de soldats en terre cuite dans la fosse no 1
Armée de soldats en terre cuite à Xi'an
Armée de soldats en terre cuite dans la fosse no 1
Un soldat et sa monture en terre cuite à Xi'an
Un soldat avec sa monture en exposition
Un général en terre cuite à Xi'an
Un général en exposition


À voir aussi dans la ville de Xi'an


Je ne sais pas si c'est à cause du congé férié mais Xi'an m'est apparue comme une ville surpeuplée et bruyante. Mes impressions sur la ville en tant que telle sont donc mitigées.

À part quelques pagodes, le quartier musulman pour goûter à la cuisine de rue et les tours de la Cloche et du Tambour (merveilleusement illuminées en soirée), je vous recommande fortement d'aller vous promener sur les remparts de la ville (l'accès coûte 54 yuans). Ceux-ci ont été restaurés et permettent de se balader à 12 mètres du sol sur 14 kilomètres et d'avoir de belles vues sur toute la ville. Un conseil pour rendre la balade encore plus agréable : des vélos sont disponibles à la location directement sur les remparts à proximité de la porte Sud.

Enfin, un spectacle de jeux d'eau musicaux qui a la réputation d'être majestueux a lieu en soirée à la Grande pagode de l'Oie sauvage. Mais je ne peux vous en parler davantage car je n'ai pas eu la chance d'y assister.

Tour de la Cloche illuminée à Xi'an
La tour de la Cloche illuminée

Sur les remparts de Xi'an
Sur les remparts entourant Xi'an
Sur les remparts de Xi'an
Sur les remparts entourant Xi'an