10 janvier 2017

Randonnée au mont Huangshan (Chine)

Pics granitiques au mont Huangshan

Le Huangshan fait partie de ces montagnes mythiques de Chine. Ses pics granitiques et ses paysages toujours changeants sont d'une extrême beauté, comme en font foi les nombreux visiteurs chinois qui prennent d'assaut la montagne chaque année. Un endroit qui ravit les adeptes de la randonnée comme les passionnés de photographie. Je n'allais donc pas passer à côté de cette merveille naturelle de la Chine !


Des pics de plus de 1500 mètres

Huangshan, monts Huang ou montagne Jaune. Autant de noms pour désigner cet impressionnant massif montagneux de l'est de la Chine. Le sommet, constitué de plusieurs pics dépassant les 1500 mètres d'altitude, possède un vaste réseau de sentiers balisés et relativement difficiles qui permettent d'accéder à différents points de vue et autres curiosités naturelles.


Neige, givre et brouillard pour débuter

Contrairement au mont Hua (à ne pas confondre avec le mont Huangshan dont il est question ici) dont nous avions grimpé à pied les 4000 marches il y a deux ans, nous avons opté cette fois-ci pour la montée facile en téléphérique afin de conserver nos énergies pour la randonnée au sommet.

En une dizaine de minutes, le téléphérique nous hissa jusqu'à une altitude de 1760 mètres. Mais voilà qu'une surprise nous attendait ! Au sommet, en ce jour de novembre, le mercure frôlait le point de congélation. Enveloppée dans un épais brouillard, la montagne avait revêtu un léger manteau blanc et les arbres étaient tout givrés. C'était féerique ! Mais aussi très inconfortable à cause du taux d'humidité élevé !

Randonneurs parmi les arbres givrés au sommet du Huangshan

Branches d'arbre recouvertes de givre au sommet du Huangshan

À peine arrivés au sommet, nous avons donc rejoint notre hôtel au plus vite afin de nous réchauffer un peu. Nous allions en effet passer la nuit à l'hôtel Shilin, un des quatre ou cinq hôtels situés au sommet du Huangshan. Car bien qu'il soit possible de faire l'excursion au Huangshan dans la même journée, il est fortement conseillé d'y passer au moins une nuit.

En milieu d'après-midi, le brouillard se dissipa enfin pour laisser place au soleil. La neige et le givre n'étaient plus qu'un souvenir et le ciel était bleu. Il n'en fallait pas plus pour me convaincre d'aller faire une petite randonnée.

C'était magnifique ! Le sentier surplombait des falaises vertigineuses et offrait des points de vue à couper le souffle sur les montagnes déchiquetées et les profondes vallées au-dessus desquelles flottaient quelques nuages épars. Puis, au pavillon du Nuage Dispersé, nous sommes restés un moment pour contempler « la mer de nuages » et voir disparaître le soleil à l'horizon avant de revenir à notre hôtel à la lueur de nos lampes torches.

Panorama à proximité du pavillon du Nuage Dispersé (Huangshan)

Panorama à proximité du pavillon du Nuage Dispersé (Huangshan)

Coucher du soleil au pavillon du Nuage Dispersé (Huangshan)



Lever de soleil grandiose

Tout comme assister au coucher du soleil, admirer le lever du soleil est une activité incontournable pour la majorité des visiteurs qui passent la nuit au sommet du Huangshan. C'est donc juste avant l'aube et chaudement vêtu, alors que mon copain dormait bien au chaud sous la couette, que je me suis engagé sur le sentier menant à la terrasse Rafraîchissante, un des meilleurs endroits sur la montagne reconnus à cet effet. Je n'étais pas seul et des dizaines d'autres points lumineux avançaient dans la noirceur. Par chance, le ciel était parfaitement dégagé et j'ai eu droit à un spectacle grandiose !

Crête crénelée des montagnes du Huangshan à l'aube

Le lever du soleil au Huangshan

La Mer de Nuages de l'Est (Huangshan) au lever du soleil

Paysage féerique du Huangshan au lever du soleil



Le Grand Canyon de Xihai, merveille du Huangshan

Nous avons libéré la chambre après avoir pris un petit déjeuner copieux. Le soleil était radieux et la journée s'annonçait magnifique. Bâtons de marche en main, nous avons entrepris la longue randonnée dans le Grand Canyon de la Mer de l'Ouest (ou Grand Canyon de Xihai), considéré comme le clou d'une visite au Huangshan. C'était sans nous douter que mon copain combattait une infection virale et que ses forces étaient nettement diminuées.

Cette randonnée exige de 5 à 6 heures de marche. Les sentiers sont abrupts et étroits et comportent d'interminables escaliers souvent taillés à même la falaise. Décidément, il ne faut pas avoir le vertige pour s'y aventurer. En revanche, les paysages sont spectaculaires !

Je dois vous dire également que contrairement à ce qui est écrit dans le Lonely Planet, des groupes accompagnés s'aventurent jusqu'ici, certains guides ayant la maladresse de crier à tue-tête dans leur porte-voix. Un véritable cauchemar par moments !

Afin de s'éviter une difficile remontée et de s'épargner plus de deux heures de marche, nous avons décidé de prendre le monorail une fois rendu au fond du canyon. Puis il nous fallut marcher encore pendant une bonne heure, sans compter les escaliers qui n'en finissaient plus, avant d'arriver enfin au téléphérique de Yuping et d'entamer la descente. J'étais ravi mais également soulagé que ce fut terminé en voyant mon copain qui était complètement exténué et au bout de ses forces (son infection virale fut diagnostiquée à notre retour).

Grand Canyon de Xihai (Huangshan)

Moi au Grand Canyon de Xihai (Huangshan)

Escalier au Grand Canyon de Xihai (Huangshan)

Passage étroit et abrupt au Grand Canyon de Xihai (Huangshan)

Grand Canyon de Xihai (Huangshan)

Panorama depuis le sommet du Huangshan



Informations utiles pour planifier son excursion au Huangshan

  • Le Huangshan se situe dans la province de l'Anhui à 400 km au sud-ouest de Shanghai et à 220 km à l'ouest d'Hangzhou.
  • La ville de Tunxi est la base idéale pour accéder au Huangshan et mérite également d'être visitée (j'en parlerai dans un prochain article). On y accède par train ou par bus depuis Shanghai ou Hangzhou, ou encore par avion au départ de Shanghai.
  • Depuis Tunxi, il faut prendre un bus ou un taxi jusqu'au village de Tangkou situé au pied du Huangshan. Le trajet dure une heure et permet de voir de jolis villages de campagne et de magnifiques champs de chrysanthèmes.
  • Des navettes touristiques relient Tangkou aux stations de départ des téléphériques.
  • Les téléphériques de Yungu et de Yuping ne mènent pas au même endroit et les hôtels sont dispersés au sommet. Mieux vaut savoir à l'avance où l'on va !
  • En tout temps, prévoyez des vêtements chauds et imperméables. 
  • Une fois rendu au sommet, nul besoin d'être un randonneur aguerri si on se limite à de courtes randonnées dans les zones les plus achalandées. En revanche, ceux qui prévoient de faire beaucoup de randonnée (le tour complet du sommet peut se faire en une journée) doivent être en bonne forme physique. Le terrain est très accidenté et les nombreuses marches mettent les genoux à rude épreuve (même avec des bâtons de marche).
  • L'excursion au Huangshan est relativement chère. Les prix pratiqués dans les restaurants sont plus chers qu'ailleurs mais demeurent quand même raisonnables. La plupart des hôtels ont un buffet et un menu à la carte.
  • Quelques prix :
       - Navette touristique à l'aller : 19 yuans
       - Droit d'entrée au Huangshan : 230 yuans (130 yuans de décembre à février)
       - Téléphérique de Yungu pour monter : 80 yuans
       - Chambre double à l'hôtel Shilin (ça semblait être le moins cher) : 1000 yuans
       - Monorail dans le Grand Canyon de Xihai : 100 yuans
       - Téléphérique de Yuping pour redescendre : 90 yuans
       - Navette touristique au retour : 19 yuans