20 juillet 2016

Voyager sans se ruiner

Mappemonde avec une tirelire

J'entends souvent les gens dire que ça prend de l'argent pour voyager. Or, nul besoin d'être riche pour voyager. Bien des gens ignorent tout simplement qu'il existe des options plus économiques pour voyager. Par ailleurs, un peu d'information, un brin de volonté et une bonne préparation suffisent souvent à réduire le budget consacré au voyage. Les quelques conseils suivants sont un bon point de départ.


Voyager hors-saison

Partir en saison intermédiaire ou carrément hors saison permet d'économiser sensiblement sans que ce ne soit désagréable pour autant. Pour l'Europe, envisagez plutôt le printemps ou l'automne ! Et pourquoi pas l'hiver si ce sont surtout les musées et les grandes villes européennes qui vous intéressent ? Ailleurs dans le monde, la saison des pluies ne veut pas nécessairement dire qu'il pleut tout le temps. Parfois, le soleil brille abondamment et la pluie ne survient qu'en fin de journée. Par ailleurs, évitez de voyager à Noël, au Jour de l'An ou à Pâques alors que les prix montent en flèche. Même chose pour les vacances scolaires et certaines fêtes importantes comme le Nouvel An chinois. Souvenez-vous que les périodes les plus favorables sur le plan climatique pour un pays ou une région correspondent généralement à la haute saison touristique.


Le billet d'avion

Comment payer moins cher son billet d'avion ? Quel est le meilleur moment pour acheter ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre. Cela fait maintenant 25 ans que je travaille en tarification aérienne et je peux vous dire qu'il est presque impossible de prédire les hausses comme les baisses de tarifs. Pour mieux comprendre les rouages du système, je vous invite à lire mon article 5 conseils pour acheter votre billet d'avion.

Les meilleurs conseils demeurent de partir hors période de pointe, de demeurer flexible (autant pour la destination que pour les dates de voyage) et de saisir les aubaines au vol. Pour demeurer à l'affût des spéciaux du moment, les sites Yulair et Y deals peuvent être de précieux outils pour les voyageurs canadiens. (Si vous habitez ailleurs dans le monde et connaissez un site semblable, faites m'en part !) Par ailleurs, l'excellent article Third Party Airfare Booking Sites : The Power Rankings - who to trust, who to avoid dresse un tableau complet (et juste) des différents comparateurs de vol et suggère ceux à utiliser (ou à éviter) pour comparer les prix des billets d'avion. Enfin, n'oubliez pas que les meilleurs prix ne se trouvent pas toujours sur Internet et qu'il peut être avantageux de faire affaire avec un agent de voyage.


La destination

Le choix d'une destination a davantage d'impact sur le budget total d'un voyage que n'importe quel autre facteur. En comparant diverses destinations, il ne faut donc pas seulement comparer les prix des billets d'avion pour s'y rendre mais aussi (et surtout) le coût de la vie dans chacune d'elles. Par exemple, l'Asie du Sud-Est et certains pays d'Amérique latine comptent parmi les destinations les moins chères pour le voyageur indépendant. Du côté du vieux continent, ce sont les pays de l'Europe de l'Est qui demeurent les moins chers. À ce sujet, j'ai réalisé une infographie sur les pays les moins chers pour voyager il y a quelque temps qui demeure d'actualité. Par ailleurs, de nombreux sites vous permettent d'évaluer et de comparer le coût de la vie de différents pays, mon préféré étant Numbeo.

Bagan en Birmanie
Les prix très abordables font partie des plaisirs de voyager
en Asie du Sud-Est. Ici, Bagan en Birmanie.

L'hébergement

C'est souvent la dépense la plus importante en voyage. Si vous avez l'habitude de séjourner en hôtel, sachez qu'il existe de nombreuses alternatives souvent plus économiques et somme toute confortables. Il suffit simplement d'élargir ses horizons et d'oser ! Outre les nombreux petits hôtels indépendants, les guesthouses et les gîtes, il y a bien entendu airbnb (que tout le monde connaît maintenant) mais aussi couchsurfing qui permet de réunir des voyageurs et des locaux qui désirent recevoir gratuitement chez eux.

Ne sous-estimez pas non plus les réseaux sociaux et les forums de discussion pour vous loger. De nombreuses personnes ouvrent volontiers leurs portes aux étrangers. C'est justement mon cas puisqu'en ce moment, j'héberge deux Suisses qui sont à Montréal pour deux semaines. Qui sait ? C'est peut-être l'ami d'un ami qui acceptera de vous loger gratuitement à Barcelone ou ailleurs !

Enfin, un mot destiné aux plus de trente ans à propos des auberges de jeunesse et des hostels. Saviez-vous que plusieurs de ces établissements offrent également des chambres privées ? Et puis, comme il est démontré dans cette vidéo, plusieurs hostels ont adopté une allure très design et permettent ainsi aux jeunes et moins jeunes de se loger confortablement à faible coût. Il y a deux ans à Xian, en Chine, j'ai payé 22 $ US la nuit dans un hostel pour une chambre double avec salle de bain privée qui offrait tout le confort minimum et l'intimité dont j'avais besoin ! Peu importe votre âge, c'est donc une option à envisager. À ce titre, Hostelworld et Poshpacker sont de bons points de départ pour trouver des hostels ainsi que de petits hôtels abordables.

Bungalow sur l'île d'Ometepe au Nicaragua
Un petit bungalow privé pour 45 $ US par nuit sur l'île d'Ometepe au Nicaragua

Les repas

L'accès à une cuisine où vous pourrez préparer vos repas vous-même est une excellente façon d'économiser. C'est généralement le cas lorsque vous louez un appartement mais d'autres formules d'hébergement offrent aussi cette possibilité. À la limite, un petit-déjeuner n'est jamais très compliqué à planifier : un pain, de la confiture, des yogourts, des noix, quelques fruits et du jus d'orange achetés à l'épicerie et vous voilà prêt pour la journée !

Cela peut paraître évident pour certains mais essayez autant que possible d'éviter les quartiers touristiques lorsque vient le temps de choisir un restaurant. Les petits restaurants fréquentés par les locaux et les bistrots de quartier sont souvent moins chers... et plus authentiques ! Sachez aussi que la carte du midi est souvent moins chère que celle du soir. Enfin, je vous conseille de dresser une liste de restaurants qui respectent votre budget avant le départ. Les amis, les blogues de voyage et les guides de voyage sont de bonnes sources fiables pour trouver de bonnes adresses. Vous perdrez ainsi moins de temps une fois sur place et vous éviterez ainsi les mauvaises surprises ou les factures salées.

Les cantines de rue sont aussi une bonne façon de manger pour pas cher, particulièrement en Asie et en Amérique latine. Dites-vous bien qu'il n'y a habituellement aucun problème si le vendeur utilise des produits frais qui sont ensuite cuits ou frits devant vous. Dans le doute, repérez les endroits qui sont pris d'assaut par les locaux !

Laurent et Nahuel, les deux Suisses que j'héberge en ce moment, ont bien fait de me rappeler que les marchés sont d'excellents endroits pour se rassasier de façon économique (j'allais oublier ce point). En plus de pouvoir y faire ses courses, on y trouve souvent des kiosques qui vendent des mets préparés.

Cantine de rue à La Havane, Cuba
Une cantine de rue à prix dérisoire pour le petit-déjeuner à La Havane, Cuba

Les déplacements

Louer une voiture a parfois ses avantages mais cela peut vite gruger une partie du budget (en plus du stress engendré par la conduite dans un pays étranger). Il existe toutefois de nombreuses alternatives selon les pays. Le train en est une. En Asie du Sud-Est par exemple, le train est une excellente façon de voir du pays à peu de frais. Pensez aussi aux autocars interurbains, aux systèmes de covoiturage ou à tout autre moyen de transport collectif. Enfin, de nombreuses compagnies aériennes low-cost (surtout en Europe et en Asie) permettent désormais de se déplacer rapidement, parfois pour le même prix qu'un billet de train.

À bord d'un train au Vietnam
Le train est une bonne façon de traverser le Vietnam sans trop dépenser.

Avion d'Air Asia
J'adore voyager avec la low-cost Air Asia en Asie. C'est une façon rapide et économique de se déplacer sur le continent.

Le bon guide de voyage

Le dernier conseil que je peux vous donner est de vous munir d'un bon guide de voyage avant de partir (et pas seulement d'un guide rempli de belles images, hein !). Les guides de voyage de la série Routard ou Lonely Planet en sont de bons exemples. Les libraires spécialisés en voyage sauront vous conseiller sur le meilleur guide adapté à votre type de voyage. Remplis d'informations et de bonnes adresses, ils vous permettront d'organiser votre voyage et d'avoir une bonne idée du budget à prévoir.


N'hésitez pas à réagir à cet article ou à soumettre vos propres conseils permettant de voyager à moindre coût !