28 février 2015

Valladolid, au coeur du Yucatán

Vue panoramique sur la jungle recouvrant la péninsule du Yucatán

Située au coeur de la péninsule du Yucatán, à mi-chemin entre Cancún et Mérida, la petite ville coloniale de Valladolid est une étape idéale pour explorer les magnifiques cénotes et les impressionnantes ruines archéologiques mayas dispersés dans la jungle environnante. On y passe volontiers quelques jours.


Une petite ville de province

La ville ne possède certes pas la richesse culturelle de Mérida ou l'effervescence de Cancún. Avec ses 50 000 habitants, Valladolid est une petite ville de province compacte et plutôt tranquille. D'ailleurs, c'est peut-être ce petit côté rural et modeste qui la rend si sympathique et agréable. J'ai bien aimé !

On découvre la grande place centrale avec ses allées piétonnes, ses grands arbres et sa jolie fontaine. On visite la cathédrale (magnifiquement illuminée le soir venu), le marché municipal ou encore l'église de San Bernardino et son couvent. Mais surtout, on prend plaisir à se perdre dans les petites rues tranquilles. Parmi celles-ci, la calle 41A est certainement la plus belle de toutes avec ses façades colorées et ses pots de fleurs.

La plaza centrale de Valladolid

Fontaine sur la plaza centrale de Valladolid

Maisons colorées dans une rue de Valladolid

Maisons colorées dans une rue de Valladolid

Maisons colorées dans une rue de Valladolid

Homme à bicyclette dans une rue de Valladolid

Femme passant devant une maison à l'architecture coloniale à Valladolid

La cathédrale illuminée à Valladolid



Un cénote en plein coeur de la ville


Qu'est-ce qu'un cénote ?

Un cénote est en quelque sorte un immense gouffre naturel en partie inondé. Certains n'ont qu'une mince ouverture dans leur voûte (un trou de quelques mètres de diamètre qui permet à la lumière du jour de pénétrer à l'intérieur de la cavité souterraine). Au contraire, d'autres sont presque complètement à ciel ouvert, leur voûte s'étant effondrée en partie ou en totalité.

Le Yucatán compterait environ 7000 cénotes, tous reliés entre eux par un réseau souterrain de cavernes et de rivières. Certains d'entre eux sont aménagés afin que l'on puisse y descendre et s'y baigner.


Parmi les curiosités naturelles de la région, il y a le cénote Zací qui se trouve dans un parc en plein coeur de Valladolid, à seulement 400 m de la plaza centrale. Celui-ci est à ciel ouvert et mérite une visite pour son emplacement inhabituel et son cadre verdoyant. On peut s'y baigner et les plus téméraires tenteront même un plongeon du haut d'une petite terrasse taillée dans le roc !


     Le cénote Zací

Le cénote Zací au coeur de Valladolid


Le cénote Zací au coeur de Valladolid


























Samulá et Xkekén

À 7 km de Valladolid se trouvent les magnifiques cénotes Samulá et Xkekén, distants l'un de l'autre de quelques mètres seulement. Pour ajouter à la confusion, on fait également référence au cénote Dzitnup (du nom du village situé tout près), mais il s'agit en fait du même endroit. Les deux cénotes sont impressionnants mais j'ai préféré Xkekén, en particulier pour la baignade. C'est une très belle excursion à faire en vélo (à peine 30 minutes pour rejoindre les cénotes depuis le centre de Valladolid).

Imaginez que vous descendez sous terre par un petit escalier creusé dans la roche. En vous faufilant dans l'étroite ouverture, une humidité tiède vous enveloppe doucement. Vous atteignez ensuite une grande cavité où se trouve un lac souterrain. Un trou dans la mince voûte vous permet de voir la lumière du jour et d'apercevoir quelques arbres, telle une petite fenêtre ouverte sur le monde extérieur. Les lieux baignent dans une douce lumière. De gigantesques racines d'arbres pendent de la voûte au milieu de stalagmites et de stalagtites.

Dans ce décor féerique, imaginez maintenant pouvoir vous baigner dans une eau limpide aux reflets turquoise où nagent de petits poissons. C'est l'expérience que vous offrent les cénotes Samulá et Xkekén.


     Le cénote Samulá

Le cénote Samulá près de Valladolid



    
     Le cénote Xkekén

Le cénote Xkekén près de Valladolid


























Ek' Balam

J'ai décidé de ne pas aller à Chichén Itzá, le site le plus touristique du Yucatán. Je n'avais tout simplement pas envie de me retrouver dans cet immense zoo parmi les hordes de touristes et les vendeurs de souvenirs. Certains diront que j'ai manqué quelque chose d'important. Probable... mais tant pis !

En revanche, je suis allé à Ek' Balam, un tout petit site archéologique maya beaucoup moins fréquenté et situé à moins de 30 minutes en taxi de Valladolid. J'y suis allé en fin d'après-midi, environ une heure avant la fermeture du site (ce qui est largement suffisant pour en faire le tour). Ceci m'a permis de bénéficier d'une relative tranquillité (aucun vendeur de souvenirs) et d'une lumière idéale pour la photographie.

La structure principale est une énorme pyramide plus haute que Chichén Itzá (quand même !) dont on peut encore escalader les marches. Et croyez-moi, ça vaut le coup ! Du sommet, la vue panoramique sur la canopée qui s'étend à perte de vue est à couper le souffle. Vraiment impressionnant !

Le site de Ek' Balam près de Valladolid

Le site de Ek' Balam près de Valladolid

Le site de Ek' Balam près de Valladolid

Montée des marches de la pyramide à Ek' Balam

Panorama du haut de la pyramide à Ek' Balam

Panorama du haut de la pyramide à Ek' Balam


























Bien entendu, ceci n'est qu'un aperçu de ce qu'il y a à voir dans la région. J'espère vous avoir donné l'envie de découvrir vous aussi la belle région de Valladolid au Yucatán.

Et si vous êtes déjà allé à Chichén Itzá, dites-moi ce que vous en avez pensé !


Mes bonnes adresses à Valladolid

Hôtel Tunich Beh (calle 41A)
Un petit hôtel simple mais charmant doté d'un jardin et d'une piscine extérieure. Les 8 chambres ont une entrée privée. Abordable, idéalement situé, location de vélos sur place.

Hostería del Marqués (calle 39 sur la plaza centrale)
Excellente cuisine mexicaine dans le cadre charmant d'une cour coloniale.

Taberna de los Frailes (calle 49 près de calle 41A)
Bonne cuisine mexicaine. Les tables sont disposées dans un agréable jardin.

La Calzada (calle 41A)
Bonne cuisine mexicaine. Terrasse ensoleillée sur le toit. Idéal pour l'apéro.





Vous aimerez peut-être aussi : Mérida, la belle du Yucatán