24 août 2012

Le Yotel New York



La façade éclairée du Yotel - Photo Mario Dubé

J'étais en vacances à New York la semaine dernière et j'ai séjourné 5 nuits au Yotel New York. Ayant beaucoup aimé mon séjour dans cet hôtel branché et high-tech, j'ai donc eu envie de vous en parler.

Suivez-moi pour une petite visite guidée du Yotel New York...


Une situation idéale à Manhattan


Le Yotel New York a ouvert ses portes en juin 2011 sur la 10th Avenue, juste au coin de la 42nd Street, à seulement 3 pâtés de maisons de Times Square (10 minutes à pied), dans le quartier de Midtown West que l'on surnomme également Hell's Kitchen.


Le hall d'entrée


Bienvenue au Yotel. Bienvenue dans un monde futuriste et technologique. Le check-in est très rapide et se fait de façon totalement automatisée grâce aux nombreuses bornes libre-service. Il suffit de toucher l'écran tactile et de suivre les indications... un vrai jeu d'enfants ! La clé électronique (format carte de crédit) est émise automatiquement à la fin de l'opération. Le check-out se fait de la même façon.

Impossible de manquer « Yobot », la vedette du Yotel. Ce bras robotisé, qui fascine également les passants sur la rue, s'occupe d'entreposer les bagages des clients qui  le souhaitent le jour de leur arrivée ou de leur départ.

Les ascenseurs mènent les clients directement au 4e étage.



Les bornes libre-service permettent un check-in rapide et automatisé - Photo gracieuseté du Yotel

Le hall d'entrée et son « Yobot » - Photo gracieuseté du Yotel


L'étage « Four »


Le 4e étage, surnommé simplement « Four », possède près de 20 000 pieds carrés d'espaces publics multifonctionnels et adaptables selon les besoins. Les nombreuses baies vitrées favorisent la lumière naturelle le jour, tandis que le soir, à l'image de la façade illuminée de l'hôtel, des halos de lumière violette apportent une touche élégante et reposante (ces mêmes halos de lumière violette se retrouvent également un peu partout dans l'hôtel).

Outre le comptoir d'informations et le service de conciergerie, on y retrouve entre autres des postes internet (gratuits) à l'usage des clients, le restaurant japonais Dohyo (que je n'ai pas essayé mais qui avait l'air très bon), un salon avec écran géant (des gens y regardaient la cérémonie de clôture des jeux olympiques de Londres le soir de mon arrivée), le Club Lounge (un bar animé par un DJ le week-end) ainsi que le gym. C'est vaste et il y a plein de fauteuils et de banquettes ici et là pour s'asseoir.

Mais le plus impressionnant est l'immense terrasse attenante de 4000 pieds carrés dont une partie est protégée des intempéries : deux bars, des bambous, des parasols, de nombreuses tables et chaises et de confortables banquettes. Un endroit agréable pour prendre un verre, manger (le restaurant Dohyo sert sur la terrasse) ou simplement relaxer avec les gratte-ciel de Midtown comme toile de fond.



Le 4e étage est vaste et lumineux - Photo Mario Dubé

Le Club Lounge - Photo Mario Dubé

Le 4e étage communique directement avec l'immense terrasse - Photo gracieuseté du Yotel


L'immense terrasse (une partie est située derrière la caméra) - Photo Mario Dubé

Les cabines


C'est ainsi que l'on désigne les 669 chambres au Yotel. La cabine de base est la Premium Cabin. Pour quelques dollars de plus, la Premium View Cabin se situe aux étages supérieurs et offre une meilleure vue (c'est ce que j'avais). Il existe aussi d'autres catégories de cabines plus grandes, et même des suites.

Avec ses 170 pieds carrés, la Premium View Cabin n'est pas très grande. Par contre, l'espace est très bien maximisé. La salle de bain occupe le tiers arrière de la cabine près d'une baie vitrée du plafond au plancher. Avec la douche à effet de pluie entièrement vitrée, la luminosité est excellente.

Le lit queen est ajustable en pressant un bouton. Le jour, on peut ainsi le mettre en position « fauteuil », ce qui donne plus d'espace pour circuler au pied du lit. Par ailleurs, le matelas fait de laine naturelle et de fibres de noix de coco est somme toute assez confortable.

Outre les commodités usuelles (fer et planche à repasser, réveil-matin, séchoir à cheveux, téléphone), la cabine possède une TV à écran plat, une station d'accueil pour iPod/MP3 (pour écouter sa propre musique), une petite table de travail munie de prises électriques, un porte-serviette chauffant et un coffre-fort pour laptop (mon laptop de 15.6 pouces rentrait tout juste debout).

Petits bémols : l'espace de rangement n'est suffisant que pour une personne, et la configuration de la salle de bain peut poser un problème d'intimité pour de simples amis voulant partager une cabine.


Ma cabine était identique à celle-ci - Photo gracieuseté du Yotel

La petite table de travail - Photo gracieuseté du Yotel

La salle de bain à aire ouverte (on aperçoit le coffre-fort pour laptop) - Photo Mario Dubé

La douche entièrement vitrée presque au milieu de la cabine - Photo Mario Dubé



Ce que j'ai particulièrement aimé au Yotel


  • Le style high-tech et design
  • L'immense terrasse du 4e étage
  • Le confort et la luminosité de ma cabine
  • La configuration de la salle de bain
  • Les gels douche (l'un aux huiles essentielles de sauge, eucalyptus et échinacée, l'autre aux huiles essentielles de vétiver, lavande, romarin et arnica)
  • La vue de ma cabine au 25e étage
  • Le coffre-fort pour laptop
  • L'excellente insonorisation (autant contre les bruits de la rue que ceux du couloir)
  • Les appels illimités gratuits partout aux USA et au Canada
  • Le Wi-Fi haute-vitesse gratuit partout dans l'hôtel (la connection était excellente)
  • Les muffins, le café et le thé gratuits le matin (que l'on peut prendre sur la terrasse)
  • La cuisine « galley » sur chaque étage ( équipée d'une machine à glace et à eau purifiée, d'une machine à café Lavazza, d'une distributrice de boissons gazeuses, d'un petit réfrigérateur et d'un micro-onde --- le tout entièrement gratuit à l'exception des boissons gazeuses)


La magnifique vue sur Midtown depuis ma cabine au 25e étage - Photo Mario Dubé

Des petits détails que j'ai trouvés plutôt cool


  • Le choix entre un éclairage blanc doux ou un halo de lumière violette dans la cabine
  • La musique dans les ascenseurs (trames sonores de James Bond entre autres)
  • Les gazouillis d'oiseaux comme musique d'ambiance le matin devant les cages d'ascenseurs
  • Les bruits de criquets comme musique d'ambiance le soir devant les cages d'ascenseurs
  • Les Club Cabins du 4e étage : des salons privés munis d'une table et d'une TV à écran plat (idéal pour écouter la télé en famille ou pour socialiser entre amis)


Une des huit Club Cabins mises à la libre disposition des clients du Yotel - Photo Mario Dubé

$$$


En moyenne, la Premium Cabin coûte entre $200 et $300 la nuit (taxes incluses). Cependant, ils ont parfois des promotions. Ainsi, j'ai pu bénéficier d'une réduction de 45% via le site Travelzoo. C'est quand même pas donné, mais c'est le prix à payer pour un hôtel à Manhattan. Au bout du compte, avec toutes les commodités et services qui sont inclus, le Yotel représente un excellent rapport qualité prix.


Cet article résulte d'une initiative purement personnelle et je n'ai reçu aucun bénéfice pour en faire la promotion.