1 février 2012

L'Airbus A380 d'Air France

Tout récemment, j'ai eu le plaisir de voler à bord de l'Airbus A380 d'Air France entre Montréal et Paris dans les deux directions (je me rendais à Bangkok sur les ailes d'Air France avec un changement d'avion à Paris). Il va sans dire que j'étais très excité de voyager à bord du plus gros avion civil au monde (deux ponts sur toute la longueur de l'appareil, 516 passagers et 22 agents de bord). De plus, j'ai été invité par Air France à voyager en cabine Affaires à l'aller, alors que j'ai voyagé en cabine Voyageur (classe économie) au retour. J'ai donc pu faire l'expérience de ces deux cabines à bord de l'Airbus A380 d'Air France.

J'ai d'abord été surpris par la tranquillité de la cabine. À mon avis, c'est d'ailleurs la principale différence par rapport aux autres types d'appareils. Les roulements sur le tarmac se font plus doucement et on n'a pas ces bruits de ferraille habituels. On sent bien que c'est du solide et que c'est gros. Au décollage, on sent la puissance des réacteurs mais le bruit est beaucoup plus sourd et feutré (même en étant assis à l'arrière des ailes au retour). Et une fois en vol, c'est remarquable comme la cabine est silencieuse ! Selon moi, le sifflement continu et habituel est réduit de moitié, sinon plus ! Un agent de bord m'a justement confié que la tranquillité de la cabine sur l'Airbus A380 réduit énormément la fatigue et le stress de l'équipage et procure donc une ambiance de travail beaucoup plus agréable.

Étonnant aussi le peu de temps nécessaire pour décoller ! Moi qui pensais qu'on roulerait longtemps sur la piste avant de décoller, en moins de 15 secondes notre avion a quitté la piste et s'est envolé. Une caméra située au sommet de la dérive à l'arrière de l'appareil permet d'observer le décollage et l'atterrissage d'un point de vue inhabituel.

La cabine Affaires est située sur le pont supérieur et se compose de fauteuils de 61 cm de large qui s'inclinent à l'intérieur d'une coque fixe pour former un lit parfaitement plat de 2 mètres de long (quoique légèrement incliné). Bénéficiant d'un espace personnel généreux, chaque fauteuil est muni d'un écran vidéo de 15 pouces, d'un véritable casque audio réducteur de bruits, d'une lampe de lecture orientable, d'un oreiller de plumes, d'une couverture de laine, d'une trousse de toilette, d'espaces de rangement, d'une prise USB ainsi que d'une prise électrique pour brancher un ordinateur ou tout autre appareil électronique.

Le dîner qui nous a été servi en cabine Affaires était excellent et comprenait une entrée gourmande, un choix de deux plats chauds, une sélection de fromages et un dessert. La carte des vins offrait un champagne ainsi que trois vins fins. Le tout servi dans de la vaisselle en porcelaine et dans un verre à vin en verre bien-entendu ! L'équipage était courtois et le service attentionné.

Un petit mot sur la « galerie », cet espace réservé uniquement aux passagers des cabines Affaires et La Première. Il s'agit en fait d'un coin salon muni d'une banquette et de 3 écrans de 15 pouces présentant des expositions en partenariat avec de grands musées. C'est un endroit calme et agréable, mais très peu fréquenté et qui pourrait très bien servir à d'autres usages éventuellement.

Pour la majorité des passagers qui voyagent en cabine Voyageur (classe économie), l'Airbus A380 d'Air France a l'avantage d'offrir un siège plus large (un pouce de plus que sur les autres types d'appareils) ainsi qu'un accoudoir élargi de 30%, ce qui en fait fort probablement la classe économie la plus confortable qui soit. Chaque siège est muni d'un écran vidéo et d'un système de divertissement individuel sur demande.

L'Airbus A380 d'Air France dispose également d'une cabine La Première encore plus spacieuse et luxueuse que la cabine Affaires, ainsi que d'une cabine Premium Voyageur. Cette dernière se démarque de la classe Voyageur (classe économie) par des sièges améliorés offrant une meilleure inclinaison et plus d'espace pour les jambes.

Parmi les innovations que l'on retrouve dans toutes les cabines à bord, il y a ces espaces « bar » offrant des rafraîchissements en libre-service qui sont localisés à différents endroits de l'appareil (il y en a 3 en classe économie). Idéal pour se dégourdir les jambes ou encore sympathiser avec d'autres passagers. Le système de divertissement individuel sur demande bénéficie d'une programmation exclusive à bord de l'Airbus A380. Tous les passagers peuvent choisir parmi une centaine de longs métrages (dont 75 films en français), des journaux télévisés, des séries télévisées, des reportages, 26 jeux, 300 CD, des chaînes radio, des clips vidéos et des informations sur le vol. Chaque siège est également équippé d'une prise USB permettant de télécharger des contenus audios et vidéos (guides sur les destinations, plans de métro, jeux, etc.). Enfin, les lavabos sont munis d'un détecteur de mouvement et la température de l'eau s'ajuste à l'aide d'un petit écran tactile. Un détail anodin pour certains, mais bien pratique car plus besoin de maintenir deux doigts sur les leviers pour pouvoir se rincer une seule main à la fois !





Le fauteuil-lit de la cabine Affaires

Le lit « full flat » de la cabine Affaires

L'escalier arrière reliant les deux ponts

Photos : Mario Dubé

Pour de plus amples informations sur l'Airbus A380 d'Air France, visitez le site Air France.

Merci à Air France pour le surclassement en cabine Affaires !


Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager à l'aide des boutons ci-bas.