3 mai 2015

Nicaragua : destination coup de coeur

L'île volcanique d'Ometepe


Je reviens tout juste du Nicaragua et comme beaucoup d'autres voyageurs, je suis tombé sous le charme de cette destination. Encore associé à tort à la guerre et à la violence, ce pays d'Amérique Centrale est pourtant sécuritaire et accueillant en plus de posséder des attraits naturels de toute beauté. Voici donc un aperçu global du pays, ce que vous devez savoir ainsi que les raisons qui devraient vous motiver à le visiter.




Lacs et volcans

La nature et les paysages sont la première raison d'un voyage au Nicaragua. Imaginez ! Pas moins de 25 volcans (dont 6 encore en activité), des montagnes, des forêts tropicales, un des plus grands lacs au monde, plusieurs lacs de cratère, deux mers (l'océan Pacifique à l'ouest et la mer des Caraïbes à l'est) et des centaines d'îles.


“ Le Nicaragua compte 25 volcans, dont 6 en activité, et un des plus grands lacs au monde. ”  


La plaine qui longe l'océan Pacifique à l'ouest du pays, là où se concentrent la majorité des attraits touristiques, est plutôt sèche. Au mois d'avril, qui correspond à la fin de la saison sèche, c'était quand même verdoyant à certains endroits, mais ailleurs les paysages me rappelaient davantage la savane africaine. Pour voir des paysages luxuriants, il faut s'aventurer dans l'est du pays, du côté caraïbe, une région moins facilement accessible où les précipitations sont importantes tout au long de l'année.

Le volcan Concepción sur l'île d'Ometepe
Le volcan Concepción sur l'île d'Ometepe

La lagune d'Apoyo
La lagune d'Apoyo est un lac formé dans un cratère de volcan


Nature et plein air

Le Nicaragua a de quoi combler les amateurs de nature et de plein air. J'y ai fait du kayak, de la moto, de l'équitation, de la randonnée et de la tyrolienne. J'ai aussi visité des volcans, un tunnel creusé par une coulée de lave et me suis baigné dans un lac de cratère et dans des sources minérales. Les plus sportifs peuvent quant à eux se lancer dans l'ascension d'un des nombreux volcans. Ces treks sont toutefois exigeants (jusqu'à 8 heures de marche) et avec un mercure de 35°C., j'ai préféré passer mon tour !

Quant aux plages de la côte Pacifique, elles sont tout simplement superbes, dotées d'un sable fin légèrement gris, parfois immenses et souvent désertes. Réputées pour leurs vagues constantes, c'est un paradis pour les surfeurs.

Ce que j'ai préféré avant tout au Nicaragua ? La tranquillité de la campagne, les volcans et tous ces animaux en liberté. Il y a des chiens partout (je me suis fait des amis à de nombreuses reprises) et sur la route il n'est pas rare de croiser des boeufs, des cochons ou encore des chevaux en liberté. Comment ne pas s'émerveiller lorsqu'on croise une jument et son petit poulain trottant doucement sur la route ? Et se réveiller avec le chant des cigales, des oiseaux et des singes hurleurs, n'est-ce pas fantastique ?


“ Il y a des chiens partout et il n'est pas rare de croiser des boeufs, des cochons ou des chevaux en liberté. ”  


Le volcan Masaya au coucher du soleil
Les vapeurs sulfureuses du volcan Masaya au coucher du soleil
(un casque et un masque à gaz nous étaient fournis)

Kayak sur le lac Nicaragua devant le volcan Mombacho
Kayak sur le lac Nicaragua devant le volcan Mombacho

Chevaux sur une plage d'Ometepe
Chevaux en liberté sur une plage de l'île d'Ometepe

Plage au Nicaragua
Plage de l'océan Pacifique

Hamacs sur une plage du Nicaragua
Plage de l'océan Pacifique


Sécuritaire et accueillant

Les statistiques le démontrent et les Nicaraguayens vous le diront, le Nicaragua est le pays le plus sécuritaire en Amérique Centrale. Maintenant que j'y suis allé, cela ne m'étonne plus. Même si le pays est très pauvre (ce serait le deuxième pays le plus pauvre en Amérique après Haïti), jamais je n'ai ressenti la moindre insécurité, de jour comme de soir. De plus, à l'exception d'une ou deux fois dans la ville de Granada (la plus touristique du pays), jamais personne ne m'a abordé pour m'importuner. Avec un peu de jugement et de bon sens (on n'exhibe pas d'argent ou d'objet de valeur inutilement), je crois sincèrement que le pays est sans véritable danger.


“ Le Nicaragua est le pays le plus sécuritaire en Amérique Centrale et demeure moins cher que le Costa Rica. ”


Et que dire des Nicaraguayens ! Ils sont beaux, gentils, civilisés, fiers, serviables, souriants et accueillants. Lors de nos balades à moto, des gens nous saluaient fréquemment. Et puis il y a ces rencontres, brèves mais marquantes, comme ce guide au volcan Mombacho, ce jeune couple de Managua rencontré au hasard ou encore ces gens qui spontanément sont accourus pour nous venir en aide à la suite de notre petit accident (mineur) à moto.


“ Suite à un petit accident de moto, plusieurs personnes se sont précipitées pour nous aider et une femme nous invita chez elle pour qu'on puisse soigner nos éraflures. C'est ce que j'appelle prendre soin des touristes ! ”  


Architecture coloniale à Granada
L'architecture coloniale à Granada

Maison à San Juan del Sur
Maison à San Juan del Sur



Se loger, se nourrir, se divertir

Le coût de la vie au Nicaragua n'est pas très cher. Bien entendu, tout dépend du niveau de confort recherché et des activités que l'on souhaite faire. Par exemple, on peut obtenir une chambre double simple mais confortable avec ventilateur à partir de $50 (l'eau chaude n'est pas toujours disponible mais peu importe quand il fait 30°C !). La climatisation coûte généralement $10 de plus par nuit.

Un bon repas simple dans un restaurant coûte entre $10 et $15, bière comprise. La nourriture locale est simple mais délicieuse. Le plat typique comprend souvent du poulet, du porc ou du boeuf accompagné de riz, de haricots rouges et de plantain. Dans les villes, on trouve également des restaurants servant une cuisine internationale. Et à Granada, il y a même des restaurants que l'on pourrait qualifier de "gastronomiques" !

Pour aller voir des volcans et pour certaines activités sportives, il est souvent  beaucoup plus simple et avantageux de prendre part à une excursion accompagnée (seul, en couple ou en petit groupe). À titre d'exemple, une excursion d'une demi-journée pour aller voir un volcan coûte une trentaine de dollars par personne.

Plat typique de poulet, riz, haricots rouges et plantain
Plat typique de poulet, riz, haricots et plantain


“ Pour ses paysages volcaniques, sa nature vierge, ses animaux, les possibilités de plein air, son peuple accueillant et un tourisme encore timide, le Nicaragua est une destination coup de coeur à visiter. ”  




Se déplacer

Les grands axes routiers sont asphaltés et en bonne condition mais il subsiste encore beaucoup de routes en terre battue. Les « chicken bus », de vieux autobus scolaires jaunes, représentent le mode de transport local par excellence. C'est une façon très économique ($1 pour 1 heure de trajet), amusante et pittoresque de se déplacer et de côtoyer les locaux.

Pour plus de confort et de rapidité, on peut aussi utiliser un service de navettes (taxis). Cela revient environ à $40 pour une voiture compacte et pour une heure de trajet. Pour l'avoir testée à deux reprises, je peux vous recommander la compagnie Adelante Express.

Enfin, la location d'une moto (préférable au scooter à cause de l'état des routes non asphaltées) nous a coûté $30 par jour sur l'île d'Ometepe et le double à San Juan del Sur sur la côte Pacifique. Cela nous a permis de nous déplacer de façon autonome et de réaliser de super belles balades dans des coins autrement difficilement accessibles par les transports publics.

Sur le bateau en direction de l'île d'Ometepe
En direction de l'île d'Ometepe sur le lac Nicaragua

En moto sur l'île d'Ometepe
La moto fut très pratique pour sillonner les routes d'Ometepe

À bord d'un chicken bus au Nicaragua
À bord d'un chicken bus avec les poches de riz et même une laveuse à linge qu'un Nicaraguayen venait d'acquérir



Voilà pour ce premier billet sur cette destination coup de coeur qu'est le Nicaragua. D'autres billets sur les endroits spécifiques que j'ai visités suivront prochainement.

N'hésitez pas à vous manifester si vous avez des questions ou des interrogations.

Et si vous êtes déjà allé au Nicaragua, n'hésitez pas à fournir votre opinion.