8 janvier 2018

10 lieux incontournables à découvrir en Martinique

Le village des Anses-d'Arlet

Surnommée l'île aux fleurs, la Martinique est ce tout petit bout de France égaré dans l'arc des petites Antilles. Le charme de cette île volcanique réside autant dans sa grande variété de plages magnifiques que dans ses montagnes luxuriantes, ses petits villages tranquilles, son histoire mouvementée, sa gastronomie issue d'origines diverses et sa population accueillante. Après avoir exploré en partie cette île, j'ai choisi ces 10 endroits qui démontrent à quel point la Martinique est belle.



Sainte-Luce

En choisissant mon hôtel ici, j'ignorais que c'est l'un des plus sympathiques et authentiques villages de toute l'île. Dominé par le clocher de l'église, le petit village de pêcheurs ne manque pas de charme avec ses gommiers (petits bateaux de pêche), ses petites cases (maisons) colorées et son rythme nonchalant. Tôt le matin, l'animation se concentre autour de la boulangerie, du marché aux fruits et légumes et du marché aux poissons. En rentrant avec mes emplettes, j'allais souvent prendre un expresso chez Chiche, situé face à la plage. Puis, en soirée, la petite rue qui longe la plage s'anime à nouveau. Les restaurants installent leurs tables directement sur le sable, sous des structures en bois et en tôle, et les gens affluent pour déguster des poissons grillés et autres fruits de mer. Certains soirs, il arrive que des musiciens jouent des airs traditionnels dans la rue. Les touristes se mêlent alors aux Martiniquais et l'ambiance devient festive.

Deux belles plages se trouvent à proximité du village, soit la plage de Gros Raisins et la plage de l'Anse Corps de Garde.

Le village de Sainte-Luce
La rue qui longe la plage à Sainte-Luce
Le restaurant Chez Chiche à Sainte-Luce
Le restaurant Face à la Mer de Sainte-Luce
Le village de Sainte-Luce (4 photos précédentes)


La plage de Gros Raisins
La plage de Gros Raisins


La plage de l'Anse Corps de Garde
La plage de l'Anse Corps de Garde




Où séjourner en Martinique ?

Une voiture de location demeure indispensable pour explorer la Martinique. Bien que l'île soit relativement petite (aucun endroit n'est à plus de deux heures de voiture), il est toutefois préférable de choisir son lieu de séjour en fonction de ses intérêts. Les adeptes du plein air et de la randonnée choisiront la partie nord de l'île avec son volcan, ses montagnes luxuriantes et ses petits villages isolés. Cette partie de l'île est également plus arrosée. En revanche, ceux qui veulent profiter de plages magnifiques et d'un plus grand choix de commodités touristiques opteront pour la partie sud de l'île.



Sainte-Anne

Situé à proximité de la pointe Marin avec ses plages de sable blanc et son Club Med Les Boucaniers, le petit village de Sainte-Anne est très charmant avec son cimetière d'où la vue est à couper le souffle et sa petite église donnant sur la place centrale, face à la mer. Ici, la tranquillité des lieux n'est perturbée à l'occasion que par les cris et les rires des écoliers en uniforme qui vont en classe ou rentrent à la maison. De par sa situation au bord de la baie de Sainte-Anne, le village est connu pour ses magnifiques couchers de soleil. Et le meilleur endroit pour les observer, selon moi, c'est sur la terrasse du restaurant La Dunette, construite directement sur l'eau.

L'église et la place centrale de Sainte-Anne
Le cimetière de Sainte-Anne
Coucher de soleil sur la baie de Sainte-Anne


Grande Anse des Salines

Sable blanc fin, eau turquoise peu agitée et cocotiers doucement balancés par la brise attendent les voyageurs en quête de la plage idéale. Si vous voulez mon avis, cette longue plage en croissant de lune est la plus belle de toute l'île. Les marécages et l'absence d'urbanisation des alentours en font un lieu unique d'une grande beauté. Derrière la plage, plusieurs petits restaurants qui n'ouvrent que le midi disposent leurs tables sous le couvert végétal de la forêt littorale. Une façon agréable de se restaurer les pieds dans le sable !

La plage de la Grande Anse des Salines
Voiliers au large de la plage de la Grande Anse des Salines
La plage de la Grande Anse des Salines
La plage de la Grande Anse des Salines
La plage de la Grande Anse des Salines




Un arbre dangereux !

Sur les plages de la Martinique, il existe un arbre dont il faut se méfier. Il s'agit du mancenillier, un petit arbre (généralement 5 à 10 m) dont la sève toxique peut provoquer des brûlures au contact. Toutefois, soyez rassuré puisqu'il est identifié avec une bande de peinture rouge bien visible sur le tronc. Autre indice pour l'identifier, son fruit ressemble à une toute petite pomme verte (plus petit qu'une balle de golf). Il suffit de ne pas le toucher et de ne pas s'étendre en dessous pour s'abriter du soleil non plus !




Grande Anse du Diamant

Voici une autre très belle et longue plage. Ce qui rend le décor exceptionnel, outre le sable blanc farineux, ce sont les cocotiers qui penchent vers la mer, le célèbre rocher du Diamant situé au large et le Morne Larcher qui ferme l'extrémité ouest de la plage avec ses 477 mètres de hauteur. En revanche, les forts rouleaux qui déferlent ici rendent la baignade dangereuse.

La plage de la Grande Anse du Diamant
La plage de la Grande Anse du Diamant
La plage de Grande Anse du Diamant (2 photos précédentes)


Le rocher du Diamant qui se dresse sur la mer des Caraïbes
Le rocher du Diamant depuis les hauteurs du littoral


Les Anses-d'Arlet

C'est depuis l'extrémité du quai, avec le recul qu'il procure, que la vue sur le petit village des Anses-d'Arlet est la plus belle. Avec son eau turquoise, sa bande de sable blanc, sa belle petite église située dans l'axe du quai, ses maisons construites à flanc de colline et ses montagnes boisées, je suis persuadé qu'il s'agit d'un des plus beaux villages du littoral martiniquais. Du bout du quai, la mer est d'une telle limpidité que je n'ai pu résister à l'envie d'y plonger, comme tant d'autres le font.

Le village des Anses-d'Arlet avec son quai et son église
Maisons construites à flanc de montagne aux Anses-d'Arlet



Anse Dufour et anse Noire

Ces deux petites baies ont la particularité d'être situées côte à côte, séparées par un petit promontoire qui s'avance dans la mer, mais aussi et surtout d'être très différentes. La première est de sable blanc tandis que la deuxième est de sable noir ! Avec ses bateaux de pêche colorés et ses petits restos, l'anse Dufour est sympathique, animée et les baigneurs y sont plus nombreux. En comparaison, l'anse Noire est calme et peu fréquentée en raison de son isolement relatif et j'ai bien aimé son côté sauvage et luxuriant.

Gommiers sur la plage de l'anse Dufour
Gommiers devant un resto de la plage Dufour
La plage de l'anse Dufour (2 photos précédentes)


La plage de l'anse Noire et son quai
La plage de l'anse Noire
La plage de l'anse Noire (2 photos précédentes)


La Pointe du Bout

Dédiée aux touristes et un peu tape-à-l'oeil, cette région de la commune des Trois-Îlets a ses adeptes comme ses détracteurs. Vous y trouverez des hôtels de luxe, des discothèques, des boutiques et de nombreux bars et restaurants. Personnellement, ce n'est pas trop ma tasse de thé mais j'ai quand même bien aimé flâner tranquillement le long des quais de la marina !

Marina de Pointe du Bout



La route de la Trace

Ce magnifique circuit à faire en voiture permet de traverser la forêt tropicale humide de l'île et de bénéficier de superbes points de vue. Le long de cette route de montagne en lacets, il est possible de visiter le Jardin de Balata (un jardin tropical qui offre un parcours suspendu à la cime des arbres), de faire de la randonnée en forêt, de voir des cascades et de découvrir de jolis petits villages fleuris et tranquilles. La route mène jusqu'à la côte nord-atlantique mais si vous bifurquez comme je l'ai fait vers le joli village de Fonds-Saint-Denis, où une halte s'impose, vous pourrez ensuite redescendre vers Saint-Pierre.

Panorama depuis les hauteurs de la route de la Trace
Panorama le long de la route de la Trace à proximité de Fort-de-France 


Fleurs exotiques sur la route de la Trace
Quantité de fleurs exotiques sont visibles sur le bord de la route.


Les pitons du Carbet à proximité de Fonds-Saint-Denis
Les pitons du Carbet (1117 m)


Le village de Fonds-Saint-Denis
Le village de Fonds-Saint-Denis


Saint-Pierre

La ville martyre de Saint-Pierre est une destination incontournable qui présente un attrait indéniable. Reconstruite après l'éruption volcanique dévastatrice de 1902 (voir l'encadré qui suit), la ville a conservé d'étonnantes ruines qui témoignent du cataclysme. Les ruines du théâtre et de l'église du Fort sont particulièrement impressionnantes. On peut aussi visiter le musée volcanologique où sont exposés de nombreux objets ainsi que des photographies de l'avant et de l'après. Pour une vue d'ensemble spectaculaire de la ville et du volcan, n'hésitez pas à marcher jusqu'au bout du quai situé à proximité de la place Bertin !


L'éruption du volcan de la montagne Pelée en 1902

Au tout début du XXe siècle, Saint-Pierre était la plus grande ville de la Martinique. Grâce à ses usines de rhum et son port, c'était une ville prospère et moderne dotée de l'électricité et de l'eau courante. Surnommée le petit Paris des Antilles, la ville possédait une cathédrale, un théâtre de 800 places, de somptueuses maisons, des consulats, un journal et un tramway qui sillonnait ses rues.

Puis la montagne Pelée située à proximité commença à émettre des signes d'activité volcanique. Malgré la pluie de cendres, les secousses sismiques et les grondements qui annonçaient une catastrophe imminente, les autorités empêchèrent l'évacuation de la ville en raison d'élections municipales qui devaient se tenir quelques jours plus tard.

Le 8 mai 1902, à 8h00 le matin, une nuée ardente dévala les pentes de la montagne Pelée à plus de 500 km/h, anéantissant la ville entière en quelques minutes seulement. Les navires qui mouillaient dans la rade coulèrent et leurs épaves reposent aujourd'hui à seulement quelques mètres de profondeur. Des rues furent ensevelies sous plus de 3 mètres de cendres. Pire encore, les 30 000 habitants de Saint-Pierre périrent ce matin-là, ce qui en fit l'éruption volcanique la plus meurtrière du XXe siècle.

Dans les mois qui suivirent, plusieurs autres éruptions survinrent, occasionnant des ravages et d'autres décès dans les villages des alentours, jusqu'à ce que le volcan se calme pour de bon.


Ruines de l'église du Fort à Saint-Pierre
Les ruines de l'église du Fort suite à l'éruption volcanique de 1902


Ruines faisant face à la rade de Saint-Pierre
Ces ruines étaient des magasins avant l'éruption volcanique de 1902


Escalier monumental de l'ancien théâtre détruit en 1902
Voilà tout ce qu'il reste du grand théâtre suite à l'éruption volcanique de 1902


Une rue de Saint-Pierre avec la montagne Pelée à l'arrière-plan
Une rue de Saint-Pierre avec la montagne Pelée à l'arrière


La cathédrale et la maison de la Bourse à Saint-Pierre
La place Bertin, la cathédrale et la maison de la Bourse
(ainsi que la terrasse du restaurant La Vague à droite)


La ville de Saint-Pierre et la montagne Pelée
La ville de Saint-Pierre dominée par le volcan de la montagne Pelée



Anse Céron

À quelques kilomètres au nord de Saint-Pierre, directement au pied de la montagne Pelée, se trouve la belle plage volcanique de sable noir de l'anse Céron. Pour peu que vous trouviez le courage de venir jusqu'ici, vous tomberez sur une plage relativement sauvage et tranquille bordée de cocotiers et encerclée par la forêt tropicale. D'ailleurs, la route s'arrête non loin d'ici. Au-delà, un sentier pédestre permet d'atteindre des plages encore plus isolées.

La plage de l'anse Céron
La plage de l'anse Céron
La plage de l'anse Céron





Petit lexique gastronomique

La gastronomie martiniquaise est un métissage de cuisines française, créole, africaine et indienne. Les poissons et les fruits de mer sont à l'honneur mais il y a aussi beaucoup de plats de viande. Comme en France, les standards sont élevés et on mange bien partout, même dans les petits bouis-bouis situés sur la plage.

Lorraine
La bière locale. Blonde, légère et désaltérante.

Ti-punch
L'apéro traditionnel, composé de rhum, de sirop de canne et de citron vert.

Planteur
Cocktail très populaire composé de jus de fruits exotiques, de rhum, de sirop de canne et de citron vert.

Acras de morue
Petits beignets frits de morue (existe aussi aux fruits de mer ou aux légumes). Une entrée typique que l'on retrouve sur presque tous les menus.

Boudin créole
Boudin noir relevé d'épices

Crabe farci
La carapace est remplie d'une farce à base de chair de crabe de terre.

Assiette créole
Une entrée populaire composée d'accras de morue, de boudin créole et de crabe farci.

Colombo de poulet
Plat de poulet mariné et cuit avec un mélange d'épices semblable au curry.

Poulet boucané
Poulet cuit au barbecue et fumé longuement.

Sauce chien
Sauce ayant l'apparence d'une vinaigrette et composée d'oignons, d'ail, de piment, d'herbes et de citron vert. Sert à accompagner les viandes et les poissons.

Blanc manger coco
Flanc à la noix de coco



Quelques bonnes adresses où manger

Voici quelques restos que j'ai testés et que je recommande sans hésitation.

Case Coco (à Sainte-Luce)
Situé dans une jolie case colorée sur le front de mer de Sainte-Luce. Produits locaux, cuisine créole et française. Le cadre est agréable, le service est amical et la présentation des plats est soignée. Il s'agit d'une des bonnes tables de l'île.

Paille Coco (à Sainte-Anne)
Agréable terrasse pieds dans l'eau face à la baie de Sainte-Anne. Grillades, poissons et fruits de mer servis dans une ambiance décontractée. J'y suis allé plus d'une fois et c'était toujours très bon. Il y a parfois des groupes musicaux locaux qui s'y produisent.

Otantik Ti Resto Nature (à Sainte-Anne)
Jolie petite cabane en bois située en haut d'une colline à l'entrée du village. Les tables sont disposées à l'extérieur dans un cadre naturel très agréable. Vue plongeante sur la baie de Sainte-Anne. Spécialités créoles et poissons grillés. Une très belle découverte !

Snack Boubou (à Sainte-Anne)
Un tout petit resto sans chichis avec quelques tables à l'intérieur et sous l'auvent de la façade. Spécialité de bokits (sandwichs sur pains ronds faits maison), salades, merguez, entrecôtes. Bon et pas cher. Idéal pour le repas du midi. Sur place ou pour emporter en route vers la plage.

La Vague (à Saint-Pierre)
Grande et agréable terrasse ombragée située directement sur la plage faisant face à la rade de Saint-Pierre. Cuisine créole, française et fruits de mer. Excellent et abordable.


Carte de la Martinique avec les lieux décrits dans cet article



Bien entendu, cette liste d'endroits à visiter n'est pas complète. Par exemple, je n'ai pas eu le temps d'explorer la côte atlantique lors de mon séjour. Peut-être aurai-je l'occasion d'aller me balader de ce côté de l'île cette fois-ci puisque j'y retourne à nouveau en avril prochain avec la famille et les amis !

Par ailleurs, si vous connaissez bien la Martinique ou si vous êtes déjà allé en Martinique, n'hésitez pas à me faire part de vos coups de coeur et de vos endroits préférés !