13 septembre 2016

3 raisons d'aller au Bic

Mouton à la bergerie "C'est la faute des Biquettes"

Que ce soit lors d'une escapade dans le Bas-Saint-Laurent ou pour faire étape en route pour la Gaspésie, voici trois excellentes raisons de mettre Le Bic sur votre itinéraire.


Le parc national du Bic

Situé en bordure de l'estuaire du Saint-Laurent et à seulement quelques minutes en voiture du village du Bic, le parc national du Bic est un incontournable pour les amants de la nature et de la randonnée. Avec ses montagnes, caps, anses et îlots sculptés par la mer et ses paysages qui changent au gré des marées, ce territoire sauvage est tout simplement magnifique. C'est certainement l'un des plus beaux parcs nationaux du Québec.

Des sentiers de randonnée pédestre pour tous les niveaux permettent d'apprécier les beautés naturelles du parc. Parce qu'il longe la grève et ne présente aucune difficulté en soi, le Chemin-du-Nord est particulièrement intéressant. Une très belle randonnée à ne pas manquer ! Par ailleurs, n'eût été la marée haute, j'aurais bien aimé faire le tour complet de la péninsule du Cap-à-l'Orignal. En effet, cette randonnée un peu plus sportive n'est possible qu'à marée basse. Sans doute est-ce la raison pour laquelle la baie à cet endroit porte le nom d'anse Mouille-Cul !

Outre la randonnée pédestre, il est possible également d'y faire du vélo (15 km de sentiers cyclables), du kayak de mer, du camping (en yourte ou en tente Huttopia entre autres) ou encore d'observer la faune, en particulier les phoques.

Quelques maisons dispersées ici et là témoignent de l'occupation humaine qui eut lieu avant que le parc ne soit créé. L'une d'elles, reconvertie en salon de thé et dotée d'une belle terrasse avec vue sur la mer, représente une halte fort agréable.

Enfin, même si le parc est relativement petit (33,2 km²), sachez qu'une seule journée n'est généralement pas suffisante pour explorer le parc en entier.


Recommandé pour :

  • la randonnée
  • les paysages sauvages et maritimes
  • la facilité d'accès et la proximité avec le village du Bic


La grève à marée basse
Randonnée sur la grève


Pointe rocheuse
Le long du Chemin-du-Nord


Épilobes en fleurs devant l'estuaire du Saint-Laurent
Le caractère sauvage et maritime du parc national


Le sentier devant les falaises du Cap-à-l'Orignal
Les falaises de la péninsule du Cap-à-l'Orignal



Le gîte et la bergerie "C'est la faute des Biquettes"

Il y a dix ans, François Gagnon et Annie Roussy font un virage professionnel à 180 degrés. Amoureux des animaux, ils quittent Ste-Adèle dans les Laurentides et partent s'établir sur une ferme située au Bic dans le Bas-Saint-Laurent. Avec eux, ils emmènent leurs deux enfants, leurs deux chiens, leurs trois lapins et leurs deux petites chèvres, Marguerite et Clochette, en partie responsables de leur nouveau choix de vie (d'où le nom de la ferme). Du jour au lendemain, ils passent de citadins à fermiers et se lancent dans la production d'agneaux.

Aujourd'hui, on peut dire qu'ils ont gagné leur pari : posséder une ferme propre et soucieuse du bien-être des animaux et offrir une gamme de produits (découpes d'agneau, saucisses et charcuteries) entièrement naturels provenant de leur élevage. Et ils ont de quoi être fiers !

Mais ça ne s'arrête pas là car il y a aussi le gîte. Déjà, l'idée de dormir sur une bergerie me plaisait bien. Or, j'en suis revenu enchanté ! Un coup de coeur ! D'abord parce que François et Annie sont des hôtes vraiment sympathiques et accueillants. Que de belles discussions nous avons eues autour de la table ou encore autour du feu de camp le soir ! Ensuite, parce que le gîte de quatre chambres possède tout le charme, le confort et la modernité dont on peut souhaiter. Enfin, parce que le petit déjeuner gourmand cuisiné avec les produits de la ferme et autres produits régionaux est tout simplement excellent ! Pour vous donner un exemple, un matin, j'ai eu droit à une brouillade d'oeufs avec chanterelles et gigot d'agneau fumé au bois de pommier, accompagnée de saucisses d'agneau et d'un fromage à griller avec confiture d'oignons et raisins de Corinthe . Tout ça, en plus de la salade de fruits frais, d'une sélection de fromages, rillettes, terrines, pains, confitures et beurres maison ainsi qu'un choix de jus d'orange, café ou thé.

Bien entendu, la possibilité de se promener librement sur la ferme contribue à rendre le séjour au gîte encore plus agréable et intéressant. En plus des moutons (béliers, brebis et agneaux) que l'on peut cajoler, on peut aussi y voir des chèvres, des chevaux, des cochons vietnamiens, des poules, des lapins, des chiens, des chats, un lama et même une autruche. Sans oublier qu'il est possible d'assister à la ronde du matin ou du soir dans la bergerie ! Bref, voilà un gîte qui plaît assurément à tous ceux qui comme moi aiment les animaux !

À noter que le gîte est ouvert de juin à septembre seulement. Pour plus d'informations sur le gîte, la boutique et les visites animées guidées ou accompagnées de la ferme, je vous invite à consulter le site internet de la ferme "C'est la faute des Biquettes".


Recommandé pour :

  • l'accueil et la gentillesse de François et Annie
  • vivre un séjour à la ferme en tout confort
  • les petits déjeuners gourmands
  • la situation à la campagne mais à proximité du Bic
  • le contact avec les animaux


L'enseigne de la ferme "C'est la faute des Biquettes"
La ferme "C'est la faute des Biquettes"


La maison où se situe le gîte
Le gîte se trouve dans cette belle maison de campagne


Mouton dans la bergerie
Comment ne pas craquer ?


Chèvres à l'extérieur de la ménagerie
De mignonnes petites chèvres


Deux chèvres en train de se bagarrer
Deux chèvres bagarreuses


Une chèvre juchée sur une structure en bois
Une chèvre juchée dans la ménagerie


Trois cochons vietnamiens couchés sur la paille
Un trio de cochons vietnamiens


Le lama dans la ménagerie
Le lama


Un des trois chiens de la ferme
Un des trois sympathiques chiens


Un canard à l'extérieur
Coucou !


Trois chevaux dans l'enclos
Les magnifiques chevaux


Une autruche derrière une clôture grillagée
Auguste, l'autruche



Pour la vidéo suivante, vous pouvez sélectionner la qualité 720p HD pour un meilleur visionnement.

 


Le restaurant de l'auberge du Mange Grenouille

Pour un repas mémorable dans une ambiance feutrée et inhabituelle, il faut aller manger au Mange Grenouille, situé au coeur du village du Bic. Pas tout à fait le genre de restaurant que l'on se paie tous les jours (ce n'est quand même pas donné), mais pour se faire plaisir et se gâter un peu, cette table renommée en vaut vraiment la peine.

À l'intérieur, les tapisseries, les tentures, les linges de table à motifs, les chandeliers et les nombreux objets hétéroclites disposés ici et là témoignent du côté "légèrement" excentrique des propriétaires. Malgré tout, et quoi qu'en dise certains, cela rend l'endroit encore plus intime et chaleureux.

Quant aux plats, qui font la part belle aux produits du terroir, ils sont raffinés et excellents. D'ailleurs, le menu du marché avec accord mets et vins est un excellent choix. Les portions sont honnêtes. Le service est excellent. Le bonheur, quoi !

Un conseil : demandez à prendre l'apéro sur la magnifique terrasse arrière !


Recommandé pour :

  • l'excellente table
  • le service attentionné, professionnel et sans prétention
  • le décor théâtral



La façade de l'auberge du Mange Grenouille
L'auberge du Mange Grenouille


L'intérieur de la salle à manger au Mange Grenouille
À l'intérieur, le décor est plutôt théâtral


Coucher de soleil depuis la terrasse extérieure du Mange Grenouille
Coucher de soleil depuis la terrasse arrière du Mange Grenouille