1 novembre 2012

Un dimanche à Zagreb


Zagreb allait être ma première étape en Croatie, un pays que j'allais découvrir pendant les deux semaines à venir. J'allais y passer 36 heures seulement, du samedi soir au lundi matin, avant de rejoindre la célèbre côte croate bordant la mer Adriatique, véritable but de mon voyage. Je ne m'attendais pas à grand-chose de la capitale et aussi la plus grande ville du pays. Mais sans m'en douter, j'étais sur le point de découvrir une ville attachante...

En ce beau dimanche d'octobre, la température est idéale pour une visite à pied des quartiers de Donji Grad et Gornji Grad, respectivement Ville basse et Ville haute. Après avoir longé la longue et agréable place Strossmayerov, véritable oasis de verdure avec ses pelouses, ses platanes et ses fontaines, nous atteignons la place Ban Josip Jelačić, coeur de la ville historique. Ce matin, la place a toutefois perdu de son charme. Les tramways n'y circulent plus, des voix résonnent dans des haut-parleurs, des structures gonflables trônent au beau milieu et des cordons de sécurité ont été érigés... car il s'agit du point de départ et d'arrivée de la 21e édition du marathon de Zagreb !

Après un moment, nous quittons cette atmosphère festive et sportive pour celle tout aussi animée et colorée du marché de Dolac, le plus important marché en plein air de Zagreb qui regorge de produits frais venant de tout le pays. Notre promenade nous mène ensuite à la cathédrale de l'Assomption-de-la-Vierge-Marie où, pendant que la messe du dimanche a lieu, nous prenons conscience de la ferveur religieuse des Croates (la Croatie est un pays fortement catholique). Des gens de tous âges sont massés à l'intérieur et plusieurs sont contraints de rester debout. De temps à autre, des gens entrent, font leur signe de croix et se recueillent quelques secondes avant de repartir. Mon copain n'en revient pas tellement ça lui rappelle son enfance dans les années soixante alors que les églises étaient pleines comme ça au Québec !

Si flâner dans les petites rues sinueuses de la Ville haute est un vrai plaisir, faire une pause-café à l'une des nombreuses terrasses l'est davantage. D'ailleurs, en Croatie, la « culture du café » est une tradition, un rituel. En fait, je n'ai jamais vu autant de terrasses ailleurs qu'en Croatie. De belles terrasses à l'européenne avec chaises stylées et coussins. Confortablement assis, une bonne bière Ožujsko (bière croate) en main, je prends plaisir à observer les gens autour de moi. Plusieurs se promènent avec des fleurs fraîches provenant du marché aux fleurs (une tradition du dimanche ?) Puis la beauté de certains, hommes et femmes, me surprend (serait-ce à cause du mélange des différents peuples et envahisseurs qui ont forgé l'histoire de la Croatie ?) Autre fait particulier, les Croates sont, avec les Hollandais paraît-il, les plus grands d'Europe. Je ne peux que confirmer cette affirmation en voyant de temps à autre de grands gars qui doivent faire au moins 7 pieds ! (J'en verrai plusieurs autres au cours de mon voyage.)

Zagreb n'est certes pas Paris, Rome ou Barcelone, mais ces 36 heures m'ont suffi pour aimer Zagreb ! J'y ai découvert une petite ville agréable et un peuple accueillant et souriant. Plus de temps m'aurait certes permis de visiter un musée ou une galerie (la ville en possède quelques-uns dignes d'intérêt) et d'explorer d'autres coins de la ville. Malgré tout, Zagreb fut une belle découverte et une belle introduction au pays.  Mais le meilleur restait encore à venir...


Notes en bref...

  • Le centre de Zagreb regroupant la majorité des attractions n'est pas très étendu et se parcourt aisément à pied.
  • De nombreux tramways sillonnent la ville et représentent une façon agréable et rapide de se déplacer. Les billets s'achètent dans tous les kiosques à journaux.
  • Contrairement à la côte, Zagreb offre un mélange d'architecture austro-hongroise et de bâtiments socialistes (et de ce fait ressemble davantage aux villes d'Europe centrale et de l'Est).
  • Pour une bonne cuisine italienne vraiment pas cher, je vous conseille le restaurant Nokturno situé dans une rue en pente pittoresque de la Ville haute.
  • L'Arcotel Allegra Zagreb est un hôtel moderne et confortable. Très bien situé près de la gare ferroviaire de Zagreb.
  • L'aéroport de Zagreb est l'un des plus agréables que je connaisse (en Europe du moins) grâce à son café-terrasse extérieur entouré d'arbres. Attendre mon vol en buvant un cappuccino sous le soleil et accompagné du chant des oiseaux était génial !





Tramways et architecture austro-hongroise - Photo Mario Dubé

Le marché de Dolac - Photo Mario Dubé

La rue Tkalčićeva bordée de terrasses - Photo Mario Dubé

L'église Saint-Marc - Photo Mario Dubé

Une terrasse parmi tant d'autres - Photo Mario Dubé

Photo Mario Dubé

J'aime bien lire vos commentaires.


Si la boîte pour laisser votre commentaire n'apparaît pas au bas de cette page, cliquez sur le lien ci-bas indiquant le nombre de commentaires.